Egyptians celebrate after their team won the 2019 Africa Cup of Nations (CAN) football match between Egypt and Zimbabwe in Cairo on June 21, 2019. (Photo by MOHAMED EL-SHAHED / AFP) (Photo credit should read MOHAMED EL-SHAHED/AFP/Getty Images)

CAN 2019 : les Egyptiens célèbrent leur première victoire

A la 41e minute, une bruyante euphorie s’empare de supporters égyptiens jusqu’alors très circonspects. Dans un quartier de Guizeh, des jeunes et des familles célèbrent la première victoire des Pharaons lors du match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations vendredi.

Le but de Mahmoud Trezeguet a redonné de l’espoir à des supporters qui semblaient craindre le match nul face au Zimbabwe. Au coup de sifflet final, trompettes et drapeaux en mains, le sentiment de joie est décuplé: 1-0 pour l’Egypte. 

L’Egypte de Mohamed Salah, champion d’Europe avec Liverpool, fait figure de grande favorite de son groupe A et plus généralement de la CAN que le pays accueille depuis de vendredi jusqu’au 19 juillet. 

« C’est un très beau but, d’une grande habileté« , se réjouit Fateh Mohamed, un étudiant de 19 ans, un drapeau noué autour du cou. 

« Je suis très content de ce but mais j’aurais aimé qu’il y en ait un autre ou deux de plus. J’ai tellement envie que l’on remporte la compétition« , espère le jeune homme aux lunettes rondes.

« J’espère que les prochains matches seront meilleurs mais le plus important c’est la victoire au match d’ouverture, pour donner envie aux joueurs de poursuivre sur cette voie« , analyse ce passionné venu regarder le match avec ses amis. 

« Dieu et Salah »

Mohamed Salah, l’actuelle légende égyptienne du football/ AFP

Dans un quartier familial de Guizeh, le grand gouvernorat voisin du Caire, plusieurs cafés ont installé des écrans pour leur clientèle autour d’une grande place « rouge, blanche et noire » de monde. Des groupes de jeunes filles, de jeunes garçons ou des familles avec enfants sont aux couleurs de l’Egypte. 

Certains portent des maillots, des chapeaux, d’autres soufflent dans des trompettes en plastique achetées à des vendeurs à la sauvette, qui ont déambulé toute la journée dans les rues de la capitale pour écouler leur marchandise. 

Au milieu de la foule assise, un enfant debout sur une chaise, portant fièrement le maillot de Mohamed Salah, tente de faire flotter un petit drapeau du bout de ses bras.  

De jeunes filles portent des voiles noirs, rouges ou blanc, pour se mettre au diapason. D’autres ont peint le drapeau national sur leurs joues et se prennent en selfies « pour partager avec leurs amis ou comme sou